Large Dent de Mégalodon

£599.00


Dent de Mégalodon (Californie du Sud)

Mégalodon (Otodus megalodon), Le Mégalodon (Carcharocles megalodon) est une espèce éteinte de requins appartenant à l’ordre des lamniformes ayant vécu du Miocène (Aquitanien) au milieu du Pliocène (Zancléen), il y a entre 23 et 3,6 millions d’années, bien que d’autres estimations fixent sa date d’extinction au Pléistocène inférieur (Calabrien) soit il y a 1,6 million d’années
La classification du mégalodon a fait l’objet de nombreux changements : il était initialement considéré par certains comme appartenant à la famille des Lamnidés, et comme étant proche du grand requin blanc (Carcharodon carcharias), quand d’autres le rattachaient à la famille éteinte des Otodontidés. C’est cette dernière théorie qui semble prévaloir de nos jours3, bien que des divergences subsistent en ce qui concerne son genre (Carcharocles, Megaselachus, Otodus ou encore Procarcharodon). Les scientifiques suggèrent que le Mégalodon ressemblait à une version trapue et géante du grand requin blanc, même s’il ressemblait peut-être au requin pèlerin ou au requin-taureau Considéré comme l’un des prédateurs les plus importants et les plus puissants à avoir jamais existé, les restes fossiles de mégalodons suggèrent que ce requin géant a atteint une longueur maximale de 20 mètres avec une taille moyenne de 16 à 18 mètres, ce qui en fait l’un des trois plus grands poissons de l’histoire avec le requin-baleine et LeedsichthysEn se basant sur les mâchoires de requins actuels, celles du Mégalodon pouvaient exercer une force de morsure allant de 110 000 à 180 000 newtons (soit environ 11-18 tonnes-force), ce qui en fait la plus puissante de tout le règne animal. Ses dents étaient épaisses et robustes, conçues pour saisir les proies et casser les os.
Le Mégalodon a probablement eu un impact majeur sur la structure des communautés marines. Les fossiles indiquent qu’il avait une répartition cosmopolite. Il ciblait probablement de grandes proies, telles que les baleines, les phoques et les tortues de mer
Les juvéniles habitaient les eaux côtières chaudes où ils se nourrissaient de poissons et de petites baleines. Contrairement au grand requin blanc, qui mord les parties molles de ses proies, le mégalodon a probablement utilisé sa forte mâchoire pour percer la cavité thoracique et toucher ses proies au cœur et aux poumons.


En stock